Fleming English Français

L'Hallux Valgus

L’hallux valgus représente la majorité de nos interventions. Il s’agit d’une pathologie à prédominance féminine dont la gêne est variable. Elle associe une déformation du gros orteil qui « part vers le dehors » à un oignon sur le côté du pied. Les facteurs prédisposant sont la brièveté du premier métatarsien avec excès de longueur de l’hallux (pied égyptien). Cette conformation se retrouve généralement dans une même famille expliquant les formes familiales de la pathologie. Les habitudes de chaussage, et en particulier, les bouts pointus vont favoriser un effet valgisant sur un hallux prédisposé. D’autres facteurs peuvent jouer comme un pied plat ou une hyperlaxité ligamentaire.

Hallux valgus

La clinique associe une exostose inesthétique au bord médial du pied, un conflit douloureux au chaussage. Les objectifs du traitement sont de rétablir une axe métatarso-phalangien de l’hallux, rétablir une équilibre musculaire physiologique et supprimer tout conflit douloureux avec la chaussure.

Le traitement médical repose surtout sur l’éducation du patient et ses habitudes de chaussages. Les orthèses et orthoplasties permettront de rendre la chaussure plus confortable. Pour répondre au cahier des charges énoncé plus haut, le traitement chirurgical reste le seul efficace. Plusieurs techniques ont été décrites depuis Morton en 1876 et Reverdin en 1881.

Nous utilisons les techniques les plus récentes pour corriger les déformations en adaptant la chirurgie en fonction de chaque patient. Soit, nous utilisons la technique classique d’ostéotomie de Scarf, popularisée par Barouk en France ; soit, nous avons recours aux techniques modernes dites mini-invasives voire percutanées qui simplifient les suites opératoires et minimisent les risques de raideurs.

Rayon X

Une hospitalisation courte (48h en moyenne) est généralement indiquée. La sortie se fait avec une chaussure de décharge médicalisée.

Consignes post opératoires après chirurgie de l’hallux valgus

Vous venez de bénéficier d’une chirurgie correctrice pour hallux valgus. Cette fiche va vous aider à mieux appréhender les suites opératoires pour améliorer la cicatrisation et la réadaptation.

  1. Les soins infirmiers : les pansements doivent être refaits tous les deux jours pendant une dizaine de jours. Les fils sont soit résorbables soit à retirer au terme de la cicatrisation. Une fois la cicatrisation obtenue, vous pouvez remettre le pied à l’eau (douche, bains…). Pour améliorer la cicatrisation, ne fumez pas. Afin de prévenir les phlébites, des injections quotidiennes d’héparine sont à faire pendant 7 jours environ. Le traitement est fonction de la reprise de la déambulation et doit être adapté avec le médecin traitant. Il faut y associer une surveillance de la tolérance par prises de sang deux fois par semaine.
  2. Lutter contre l’œdème : pendant les quinze premiers jours, limitez vos déplacements au minimum et ne marchez qu’une dizaine de minutes par heure. Essayez au maximum de surélever les pieds en les posant sur un gros oreiller la nuit ou en rehaussant les pieds de votre lit. La journée, il est conseillez de poser le pied sur une chaise devant vous. Dès la cicatrisation de la plaie, vous pouvez porter les chaussettes de contention si elles vous ont été prescrites
  3. La marche : elle est autorisée dès le lendemain de l’opération avec la chaussure médicalisée qui vous a été prescrite. Vous devez la porter en permanence dès que vous voulez vous déplacer. Cette chaussure permet de limiter l’appui afin de favoriser la cicatrisation cutanée et la consolidation osseuse. Vous devez marcher le moins possible au début (10 minutes par heure). Il est interdit de conduire avec cette chaussure.
  4. La rééducation : dès le retour au domicile, nous autorisons les patients à mobiliser leur gros orteil par eux-mêmes. Pour cela, assis sur une chaise ou en tailleur, il vous suffit de rapprocher le pied opéré de vous. Puis, vous saisissez le gros orteil entre le pouce et l’index, sous l’ongle de l’orteil et mobilisez l’articulation opérée en actionnant votre orteil en flexion et extension. Il est bon aussi de faire travailler les petits orteils qui ont facilement tendance à s’ankyloser.
Chaussures Pieds douloureux

La kinésithérapie vous sera prescrite à la consultation de contrôle, généralement 4 semaines après la chirurgie. Le jour de la consultation, vous pourrez retirer la chaussure médicalisée et reprendre des habitudes de chaussage en évitant les talons, les bouts pointus et les cuirs rigides pendant deux à quatre mois. Des drainages lymphatiques vous seront aussi prescrits car le pied aura tendance à rester gonflé longtemps après l’opération (jusqu’à six mois chez les patients souffrant d’insuffisance veineuse).

2017 © Chirurgie de la main et du pied - Tous droits réservés - Plan du site - Mentions légales - Création site internet Alteo