Fleming English Français

Doigt à ressaut

Le doigt à ressaut est une affection très fréquente. Il se manifeste comme une gêne douloureuse au lors des mouvements de flexion et d'extension d'un doigt. Pour comprendre l'origine du doigt à ressaut, il faut se représenter les tendons des doigts comme coulissant dans une gaine (comme un câble électrique). Une petite inflammation du tendon même très localisée pour entraîner un blocage. Lorsque le tendon épaissi entre ou sort de la gaine, le ressaut survient

Les causes sont le plus souvent une inflammation chronique qui établit un cercle vicieux : le frottement du tendon aggrave l'inflammation, qui épaissit le tendon, augmentant le frottement. Il peut être provoqué par un geste manuel répétitif ou intensif. Une infection, une plaie, voire une inflammation de tendon (polyarthrite) représentent les causes de ressaut secondaire. Le diabète favorise aussi l’apparition du doigt à ressaut. Enfin, le ressaut peut être congénital. Il survient chez l’enfant très tôt et concerne essentiellement le pouce.

Les symptômes sont souvent intermittents au début de l’évolution. Ce sont les signes d'une inflammation du tendon et de la gaine tendineuse. Le cercle vicieux est enclenché : le tendon va commencer alors à "accrocher" sur la poulie. On peut ensuite constater un défaut d’extension ou de flexion du doigt ou un vrai blocage où le patient doit débloquer lui-même son doigt. Le déblocage se fait alors comme un « ressort ».

Le traitement médical repose sur le repos, l’exclusion du traumatisme vulnérant, les attelles, les antalgiques et anti-inflammatoires. Dans les formes installées depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, on a recours à une infiltration de corticoïdes dans la gaine tendineuse enflammée.

Le traitement chirurgical est réalisé sous anesthésie loco-régionale, en ambulatoire et consiste en une libération du tendon (ténolyse) réalisée en élargissant la "poulie" au niveau de la paume de façon à faciliter le passage du tendon. La personne sort de la clinique avec un pansement à changer régulièrement jusqu'à cicatrisation (environ 15 jours). Elle doit impérativement mobiliser ses doigts immédiatement après l’intervention. La récupération doit être complète en 3 semaines environ. Si une raideur persiste, des séances de rééducation peuvent être prescrites.

2017 © Chirurgie de la main et du pied - Tous droits réservés - Plan du site - Mentions légales - Création site internet Alteo