Fleming English Français

Le syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien réunit tous les symptômes liés à la compression du nerf médian au poignet lors de sa traversée du canal anatomique nommé canal carpien.

Le canal carpien est la zone de transition entre l'avant-bras et la main. Il est situé dans le talon de la main et forme un défilé ostéofibreux inextensible. Cette zone représente une arche, délimitée par les structures osseuses en profondeur et fermée en avant par le ligament annulaire antérieur du carpe (également appelé rétinaculum des fléchisseurs). À l'intérieur de cette arche circulent les tendons fléchisseurs des doigts longs, le long fléchisseur du pouce et le nerf médian. Lorsqu'il existe un œdème ou une atteinte inflammatoire dans ce canal, il en résulte une augmentation de la pression globale entraînant une compression du nerf médian, responsable du syndrome. Cette compression, non traitée, peut entraîner jusqu'à la lésion irréversible du nerf.

Le syndrome se rencontre plus souvent chez les femmes au moment de la pré-ménopause. Cette pathologie est reconnue par le tableau de maladie professionnelle n° 57 du régime général de la sécurité sociale. Le syndrome est plus fréquent en cas de diabète, d'hypothyroïdie, de myélome ou de sarcoïdose.

Les symptômes prédominent sur la face palmaire des trois premiers doigts et sont parfois décrits par les malades comme atteignant toute la main. Le syndrome du canal carpien se présente de manière bilatérale dans plus de la moitié des cas. Il s'exprime par des picotements, des engourdissements, des fourmillements ou des décharges électriques dans les doigts. Il oblige le malade à mobiliser sa main. Le malade se sent faible de la main et malhabile. L'apparition est habituellement progressive. Typiquement, les douleurs sont nocturnes, réveillant le malade, l'obligeant à se lever. Dans la journée, les douleurs peuvent être déclenchées par certains mouvements ou par le maintien de position lors d'activités telles que téléphoner, lire le journal, conduire…

L'électromyogramme (EMG) sert à confirmer l'atteinte du nerf médian et permet d'apprécier l'importance des lésions nerveuses.

Le traitement médical est basé sur des injections de dérivés cortisonés dans le canal (infiltrations) qui peuvent être efficaces pendant quelques semaines. Dans les formes légères ou modérées, une orthèse de repos du poignet permet souvent de calmer les engourdissements. Les atteintes purement mécaniques sont souvent professionnelles et peuvent entrainer un changement d'affectation ou de poste de travail (travail à la chaine, engins vibrants…)

Le traitement chirurgical est basé sur la neurolyse permettant la libération du nerf médian. La chirurgie donne de très bons résultats. Elle consiste en la section du ligament annulaire antérieur du carpe. Un repos prolongé est nécessaire avant la reprise d'un travail manuel exigeant. Une rééducation est utile (manipulation d'une balle en mousse). Les sujets opérés se plaignent parfois de quelques douleurs résiduelles dans le talon de la main, d'une légère perte de force de préhension.

2017 © Chirurgie de la main et du pied - Tous droits réservés - Plan du site - Mentions légales - Création site internet Alteo